Farine de chataigne corse AOP

Farine de chataigne corse AOP

L’histoire de la farine de chataigne corse:

Autrefois la farine de chataigne corse faisait parti des produits agricoles qui permettait de lutter contre les disettes et la malnutrition, elle restera resta un produit paysan jusqu au debut du 20ieme siècle. Une consommation à chaque repas sous forme de bouillies, de crêpes ou de pain.  » Tant que nous aurons des chataignes, nous aurons du pain  » Pascal Paoli 1758. La farine de chataigne corse AOP est un aliment riche comprenant majoritairement des glucides et de nombreux éléments minéraux. Elle ne contient ni gluten, ni colorants, ni conservateurs. Composition de la chataigne bien mure, bien cuite ou sèche à base de glucides lents. Elle a la réputation de donner de l’énergie pendant les examens ou les performances sportives.

La chataigneraie Corse:

Les premières châtaigneraies corses datent du Haut Moyen Âge. Mais cette époque d’instabilité est peu propice à un développement durable. En revanche, à compter du XII ième siècle la culture du châtaignier se développe. La conquête de la corse par les genois, à partir du XVI ième siècle, donne un nouvel essor à la culture de la chataigne appelé castanaéiculture surtout dans le nord de l’ile. En 1548, Le gouverneur imposera aux propriétaires et aux fermiers de planter chaque année quatre arbres fruitiers : figuier, olivier, mûrier et châtaignier. En 1619, il imposera, non plus 4 mais 10 arbres fruitiers à planter. Le terroir et les conditions naturelles les plus favorables de l’île se situe dans la partie montagneuse du nord de l’ile. Par conséquent, la population abandonne la culture de céréales trop chères et moins rentable. C’est à partir de cette période que cette région prit le nom de Castagniccia.

L’AOC farina castagnina corsa puis AOP Farine de châtaigne corse:

Création en 2006 de l’AOC( appelation d’origine controlée pour évoluer en 2010 en AOP( appelation d’origine controlée). Cette dernière est un label de qualité national qui garantit à la fois l’origine des fruits à travers une aire géographique bien déterminée et un territoire castanéicole défini par des variétés appropriées. Un savoir faire typique et unique pour un gout bien caractéristique. A retrouver dans la boutique en ligne la farine de chataigne corse AOP de Stéphane Guerrini.

De la récolte à la production de farine de chataigne corse:

Une politique de qualité est de mise de la récolte des châtaignes jusqu’au conditionnement de la farine. Les fruits doivent être récoltés entre octobre et décembre, manuellement, à l’aide d’un filet ou mécaniquement. Ils sont ensuite séchés puis décortiqués. Puis un tri sélectif écarte toutes les châtaignes défectueuses. Les châtaignes sont ensuite moulues par un moulin à meules en granite, silex ou schiste pour obtenir cet or blanc.

Le chataignier sous la menace:

Au début des années 2000’, les châtaigniers de la vallée d’Orezza envahis par un parasite appelés Cynips viendra mettre a mal cette production de farine de chataigne car le châtaignier, affaibli, perd plus de 80% de sa floraison. Sans action, l’arbre meurt dans un laps de temps très court, soit trois ans. Pour endiguer ce parasite, des lâchers massifs de Torymus Sinensis, une espèce d’insectes ramenée de Chine, prédateur du cynips. Croyant voir le bout du tunnel, les castaneiculteurs doivent faire face à un nouveau danger: la maladie racinaire, appelée l’encre du châtaignier.

Cette altération évolue en fonction de la présence d’eau dans les racines du chataignier qui provoque la mort de l’arbre. Son remplacement est la seule solution. Force est de constater que le réchauffement climatique en est l’un des facteurs principaux.

A découvrir également dans le blog de Tiramiland, un article avec toutes les recettes corses à base de farine corse AOP de Stephane Guerrini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.